Vous méritez qu’on s’occupe de vous [les jeunes] !

0
Geneviève De Fontenay

Le week-end des 4 et 5 février 2017, Lyon était le centre de la vie politique ! Trois candidats à l’élection présidentielle étaient en meeting dans la capitale des Gaules : Emmanuel Macron le 4 février au Palais des Sports de Gerland, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon réunissaient, quant à eux, leurs militants le 5 février respectivement à la Cité Internationale et à Eurexpo. Une excellente occasion pour le Jean Moulin Post de commencer à analyser la période électorale avec la présentation des programmes des candidats. Ainsi, nous vous proposons des interviews, des analyses statistiques ainsi que des « partis pris » pour vous faire votre opinion sur les propositions des différents candidats à l’Elysée.

 

Elle incarne le concours Miss France ! Célèbre pour son indéboulonnable chapeau et ses tenues invariablement noires et blanches, Geneviève de Fontenay – ancienne présidente du Comité Miss France – semble s’être mise en « En Marche ! » derrière Emmanuel Macron. Présente à Lyon le 4 février dernier au meeting de l’ex-Ministre de l’Économie, cette apparition en a surpris plus d’un et peut paraître contradictoire ! En effet, soutient en 2002 de la candidate d’extrême gauche Arlette Laguiller, son dernier combat politique se situait à l’autre bout de l’échiquier : elle avait pris la parole lors de la dernière « Manif pour Tous » (mouvement opposé au mariage homosexuel) en octobre dernier. Geneviève de Fontenay a choisi le JMP pour expliquer son soutien à Emmanuel Macron et parler de l’actualité ! Il était également impossible pour nous de ne pas évoquer avec la chapeautée la plus célèbre de France l’origine de son couvre-chef et de son look !

 

Après l’annonce de votre venue, beaucoup étaient surpris de votre probable soutien à Emmanuel Macron. Pouvez-vous nous en dire plus ?

« Pour l’instant je suis venue voir Emmanuel Macron en observatrice, à l’invitation de Gérard Collomb, écouter ce qu’il a dire ! Je n’ai pas encore apporté mon soutien. Je veux d’abord savoir quel est son programme car je n’oublie pas qu’il vient de la banque Rothschild ! J’espère pouvoir le rencontrer à Paris pour lui dire ce que je pense parce qu’on est quand même dans une situation exceptionnelle ! La France ne va pas bien, il y a certainement des mesures très importantes à prendre. Il faut un changement de cap, un virage à 180 degrés. Emmanuel Macron peut incarner un espoir. »

 

Pensez-vous que sa jeunesse et son physique peuvent être un atout ?

« Oui, incontestablement ! Il a un certain charisme ! Ça change des vieux croûtons de la politique ! Mais ce n’est pas tout d’attirer les jeunes, encore faut-il donner ce qu’ils attendent. Ce n’est pas toujours le cas, on le voit avec Hollande ! Vous méritez qu’on s’occupe de vous ! (rires) »

 

Selim et Geneviève de Fontenay

Selim, président du JMP, en train d’interviewer Geneviève de Fontenay

 

En début d’année, vous avez soutenu la « Manif pour tous », un mouvement considéré comme plutôt à droite. Ne pensez-vous pas que cela a nuit à votre image ?

« De toute façon le Mariage pour Tous, c’est une connerie et il appartient ni à la gauche ni à la droite ! Le mariage, c’est avant tout l’union d’un homme et d’une femme pour donner la vie, pour transmettre des générations. J’ai pleins d’amis homosexuels, ils sont très sympathiques et j’ai proposé qu’on fasse un « gayriage » qui permettrait aux homosexuels d’exister officiellement. Mais là on les a mis dans le Mariage pour Tous, comme un fourre-tout, c’est complètement ridicule ! Le mariage existe dans tous les pays du monde et dans toutes les religions. Mais les homosexuels existent aussi tout autant que les hétérosexuels et il n’y a pas de raisons qu’ils n’existent pas. Un « gayriage » simplifierait bien les choses selon moi. »

 

François Fillon, candidat de la droite et du centre à la présidentielle, est au cœur d’une polémique sur un emploi présumé fictif de son épouse Pénélope. Qu’est ce que cela vous inspire ?

« Qu’il dégage, il n’a plus rien à faire ici ! Il rêve de devenir président comme la Miss qui veut devenir Miss Univers. J’en ai marre des privilèges de cette classe politique, il faut mettre un bon coup de balais dans tout ça. »

 

Arlette Laguiller en 2002, Ségolène Royal en 2007, François Hollande en 2012, vous avez aussi posé avec Florian Philippot et aujourd’hui vous embrassez Macron. On peut dire que vous êtes irrégulière dans vos engagements politiques…

« Je n’ai jamais soutenu le FN et j’ai voté Chirac contre Le Pen en 2002 ! La photo avec Florian Philippot (vice-président du FN – NDLR) c’était un café rapide dans une brasserie de Saint-Cloud pour discuter avec lui ! Je lui avais demandé de ne pas utiliser la photo. Et puis j’ai déjeuné avec Arlette Laguiller et Hubert Guerin, un ami et étudiant en L1 à Lyon 3, dernièrement ! Le quinquennat de Hollande est une vraie catastrophe ! Je suis vraiment déçue et je pense que Macron peut faire changer les choses ! Mais je veux m’assurer qu’il n’a pas une banque à la place du cœur ! »

 

Pour finir, votre look est connu de tous : un chapeau et des tailleurs noir et blanc. Pourquoi ce chapeau et ces couleurs ?

« Oh l’origine est simple. Un jour, alors que j’étais mannequin, j’ai fait un défilé avec un couturier (Daniel Masson) qui m’a dit que ce chapeau était bien proportionné à ma tête et que je devais l’adopter. Louis de Fontenay (son défunt mari – NDLR) m’a aussi dit que je devais le garder ! C’est comme cela qu’il est apparu, tout simplement en 1954. Maintenant, c’est comme le panache blanc d’Henri IV (rires) ! Quant au noir et blanc, ce sont des couleurs que j’aime bien et ça me permet de mettre longtemps les mêmes vêtements car les gens ne s’en souviennent pas et donc de faire des économies ! (rires) »

 

Propos recueillis par Selim Ben Halima, président du Jean Moulin Post.

No comments

Cet article pourrait vous intéresser