Une défaite et des regrets

0

            L’ASVEL recevait, vendredi soir, Châlons-Reims pour le compte de la quatrième journée de PRO A. Le champion de France en titre compte alors deux défaites et une victoire, sans avoir encore gagné à domicile.

            Les locaux entament bien leur match et mettent d’entrée la pression sur les Chalonnais. Dès le premier quart temps, l’ASVEL est solide défensivement et agressif en attaque, sous l’impulsion d’un Walter Hodge très inspiré (14 point – 10 passe décisive). En face, les adversaires du soir sont beaucoup moins incisifs même s’ils résistent bien dans le premier quart temps, notamment avec un bon Edouard Choquet, de retour sur le parquet de l’Astroballe qu’il avait quitté l’année dernière en tant que champion de France. Le quart temps se termine avec un bel avantage pour l’ASVEL, 25-16. Dans le second quart temps, l’ASVEL continue sur sa lancée et l’on peut voir de belles combinaisons offensives qui débouchent sur de belles actions de basket. Mais Chalon ne se laisse pas faire et remporte le quart temps 19-20 ce qui permet à la Green Team de rentrer aux vestiaires avec de l’avance, 44 – 36.

Dans le troisième quart temps, l’ASVEL dispose d’une défense de fer, et d’une grande intelligence en attaque, face à des Chalonnais en baisse de régime, ce qui permet aux locaux de prendre une avance allant jusqu’à 18 points. Si le match peut sembler gagner d’avance, c’était sans compter sur le quatrième quart temps. L’ASVEL baisse de régime dans tous les comportements du jeu, et perd beaucoup de ballon alors que Chalon redouble d’effort et joue ses dernières cartes, tout en comptant sur un excellent Steven Smith. Les visiteurs parviennent à remonter leur retard et arrachent l’égalisation. De manière assez inexplicable, le match bascule en leur faveur. Côté ASVEL, des paniers importants sont manqués, mais les chalonnais, eux, réussissent tous. Dans les dernières secondes, l’ASVEL se fait dépasser et ne réussit pas à revenir. Pour arrêter le jeu, la green team tente la faute mais les arbitres ne semblent plus vouloir jouer de leur sifflet.

            Sur son parquet, l’ASVEL s’est fait braquer par Chalon-Reims dans les dernières secondes du match et peut nourrir des regrets car, si certains faits de jeu sont à déplorer, l’ASVEL s’est fait remonter de 18 points de manière assez inexplicable. C’est un coup dur pour l’équipe, à quelques jours seulement de son entrée en coupe d’Europe. Le club a par ailleurs annoncé, dans un communiqué officiel, la venue de DeMarcus Nelson pour renforcer l’effectif.

Laura Capievic

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

Le Grand Jeu

Travailleur de l’ombre connu pour son écriture percutante, Aaron Sorkin n’est pas à proprement parler un débutant. Scénariste qu’on s’arrache à Hollywood, il a fait ...