Ticket à 1€90 : La présidente des TCL justifie « un petit effort » par les investissements et « l’efficacité optimale » du réseau lyonnais.

0

L’augmentation du prix du ticket de métro à 1€90 n’est pas passée inaperçue. Sous le feu des critiques, la présidente du SYTRAL Fouziya Bouzerda a répondu à la polémique dans « L’Interview » au micro d’Hubert Guérin sur RVR Radio.

Le début du mois de mars a bien mal commencé avec l’annonce de l’augmentation générale des tarifs du SYTRAL, faisant passer le prix du ticket de métro de 1.80€ à 1.90€. Une hausse qui n’a pas manqué de faire réagir les Lyonnais, spécialement les étudiants. La présidente du SYTRAL et vice-présidente de la métropole de Lyon, Fouziya Bouzerda, explique cette hausse par les nombreux investissements. Elle dit vouloir avant tout « apprendre à utiliser le bon mode au bon moment ». Un objectif de long terme qui nécessite, selon elle, « [une] vision proactive et intégrée des mobilités » en incitant les usagers à prendre les transports en communs. Des projets nombreux, un réseau dense et coûteux et des fraudes en hausse expliquent les augmentations des tarifs.

« La 4G dans le métro, c’est pour 2019 ! »

Fouziya Bouzerda justifie essentiellement les hausses des tarifs par les investissements du SYTRAL pour conserver un réseau « riche et dense : le plus diversifié de France », à la pointe de la technologie. En effet, dans cette interview, elle officialise l’arrivée de la 4G aussi bien dans les stations que dans les rames « pour 2019 ». « C’est un nouveau service que nous offrons qui nécessite des investissements importants » détaille-t-elle, ajoutant que « toutes les nuits sont occupées par des travaux dans les métros ». Autre projet de grande envergure, la création d’une nouvelle ligne de métro E reliant le centre de Lyon à Tassin. Fouziya Bouzerda confirme « la faisabilité avec deux scenarii : Bellecour – Alaï (Tassin) ou Hôtel de Ville – Alaï ». Elle annonce un vote des travaux « pour le prochain mandat » donc pas de métro avant 2030 expliquant qu’un kilomètre de métro « coûte plusieurs millions d’euros ». Fouziya Bouzerda annonce également une « automatisation et prolongement de la ligne B jusqu’à St-Genis Laval », « un développement du T6 », et un « renouvellement du parc capacitaire ». Autant d’investissements qui doivent inciter les Lyonnais à prendre les transports en communs. La présidente du SYTRAL précise que le réseau est emprunté par 1.7 millions de voyageurs par jour pour un coût de fonctionnement de 1.1 millions d’euros.

« 1.90€, c’est un petit effort pour un service d’une efficacité optimale »

Souhaitant répondre aux critiques sur l’augmentation du prix du ticket de métro à 1€90, Fouziya Bouzerda explique que la politique tarifaire du SYTRAL est une « politique intégrée » et confirme « une volonté d’augmenter les tarifs chaque année » : les augmentations vont continuer dans les années à venir. Fouziya Bouzerda explique notamment que le coût du ticket acheté par le voyageur « ne finance que ¼ du coût du transport total », le reste étant pris en charge par les collectivités et les entreprises. La présidente du TCL estime que cette hausse est justifiée et raisonnable : « investir et entretenir le réseau relève de la prouesse technologique, de la bonne gestion financière mais demande un petit effort de la part des usagers. » Selon elle, l’offre est attractive par « sa qualité et non sa gratuité ». Réseau d’autant plus attractif qu’il représente, selon Fouziya Bouzerda, « service de qualité et d’une efficacité optimale ». Les usagers restent les derniers et les mécontentements sont nombreux.

« Il y a un colis suspect tous les deux jours dans le métro »

Nombreux sont les Lyonnais et les étudiants à dénoncer un réseau TCL qui présente de nombreux incidents techniques, ne justifiant pas cette nouvelle hausse des tarifs. Fouziya Bouzerda estime, de ce point de vue-là, « qu’il y a un manque de pédagogie ». En effet, les termes incidents techniques ne signifie pas « des problèmes techniques ou technologiques » mais des problèmes de sécurité. Ainsi, Fouziya Bouzerda déplore « un colis suspect tous les deux jours » et des « intrusions au-delà de la zone autorisée », obligeant un arrêt du métro pour assurer la sécurité « première priorité du SYTRAL ». Elle reconnaît quelques « incidents techniques » notamment l’infiltration de la neige dans les stations. En ce qui concerne les fraudes, le SYTRAL va multiplier les patrouilles et vient de mettre en place des contrôleurs en civil. Une méthode « efficace ».

Ainsi, la présidente du SYTRAL se félicite d’être à la tête d’un « réseau riche et dense ». Elle se félicite d’un « service de qualité et d’une efficacité optimale » et annonce la poursuite des augmentations des tarifs… !

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

A LA RECHERCHE D’EXOPLANÈTES…

Existe-t-il d’autres planètes semblables à la Terre ? Mardi 17 octobre se tenait une conférence sur la diversité des exoTerres, par Alexandre Santerne, chercheur au Laboratoire ...