La sortie d’usine revisitée par le festival Lumière

0

La sortie de l’usine Lumière, tournée par Louis Lumière en 1895, est depuis longtemps considérée comme le premier film de l’histoire. Un siècle plus tard, le festival Lumière rend hommage à cette séquence, à travers plusieurs remakes. Retour sur un événement moins connu du festival Lumière.

Le 19 mars 1895, en noir et blanc et en muet, la grande porte de l’usine s’ouvre. Plusieurs travailleurs, surtout des femmes, sortent d’un pas pressé, et partent à droite et à gauche. On aperçoit des hommes à vélo et même un chien. La scène dure 45 secondes, c’est le premier film de l’histoire. C’est une séquence d’importance historique, tournée à l’aide de l’appareil des Frères Lumière, le Cinématographe.

 

C’est désormais la tradition : chaque année depuis 2013, est tourné un remake, dans la rue du Premier-film, près de Monplaisir. À chaque édition c’est le prix Lumière qui est aux commandes et qui choisit son angle de réalisation. Pour le cru 2017, Wong Kar-Wai, accompagné de ses deux chefs opérateurs Christopher Doyle et Pierre-William Glenn, a souhaité un rendu très proche de l’original. Pour plus de fidélité un chien et un cycliste font donc partie du casting. Finalement, il rajoutera sa touche personnelle avec une scène de baiser, et surtout un rendu qui saute avec ses huit images par seconde.

Tout est réuni pour que l’hommage soit proche de la genèse : le lieu historique où ont tourné les Frères Lumières pour la première fois – à savoir le hangar du premier film – abrité par l’institut Lumière, classé monument historique depuis 1994, et quelques invités du Festival Lumière qui acceptent de jouer le jeu et figurer bénévolement.

 

Après quelques prises tests pour régler le pas et le rythme des acteurs, leur attitude – car Wong Kar-Wai voulait un pas rapide et aucun regard caméra – les trois remakes sont enfin prêts, avec Sami Bouajila pour l’ouverture des grilles, Emmanuelle Devos en tête pour lancer la marche, suivie de Charles Aznavour, Clovis Cornillac, Niels Arestup, Nicolas Seydoux, et d’autres.

C’était un moment privilégié pour le public, passionné ou amateur, qui se réunit toujours timidement, faute d’être au courant de l’événement. La suite des événements se déroule chaque année le 19 mars, puisque c’est au tour du public de se prêter au jeu… Alors pourquoi ne pas faire partie du « premier film » de l’édition 2018* ?

Noémie Joudelat

* Les inscriptions pour le 19 mars 2018 ne sont pas encore ouvertes, rendez-vous sur http://www.institut-lumiere.org/recherche.html?s=nouvelles+sorties+d%27usine.

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

Elon Musk, l’homme qui va (plus) loin.

À 44 ans, cet entrepreneur d’origine Sud-Africaine enchaîne les réussites : il peut se vanter d’avoir révolutionné les transactions avec son service de paiement en ...