OL – METZ : Un Lyon aux deux visages

0

Dimanche 29 Octobre 2017, l’Olympique Lyonnais recevait l’équipe de Metz pour un match aux allures disproportionnées.

Pour ce match opposant l’Olympique Lyonnais, sur une série de 3 victoires consécutives, au FC Metz, lanterne rouge du championnat, le Parc Olympique Lyonnais prend des allures de Ligue des Champions avec plus de 53 000 supporters. En effet, le Président J-M. Aulas et le club ont décidé de faire une offre exceptionnelle concernant la billetterie, avec des places à 5€ pour les enfants et à 10€ pour les adultes. Forcément, ça marche, et le stade est rempli ; le 12ème homme peut enfin jouer son rôle de fond en comble.

Metz est loin d’être favori, et cela ce confirme sur le terrain. Dès la 6ème minute, Fékir, toujours lui, vient ouvrir le score pour l’Olympique Lyonnais après une offrande de Marçal et un tir dans un angle très fermé. L’action est superbe, et digne du niveau exceptionnel de Fékir sur ce début de saison, qui tient l’OL à lui seul. Quatorze minutes plus tard, à la 20ème, c’est encore lui qui va frapper, après un centre en retrait à ses pieds de la part de Kenny Tete. Il faut quand même préciser que c’est Tousart qui lance la magnifique action, il est clairement au-dessus du lot dans les milieux défensifs français en exercice aujourd’hui. Le capitaine des Gones affiche 10 buts toutes compétitions confondues sur ce début de saison, il est l’homme à suivre cette saison.
Malheureusement, les choses ne durent jamais bien longtemps à l’OL. Après une entame de match du tonnerre, Lyon lève le pied et va se contenter de tenir le score, avec des Messins malchanceux qui vont voir un tir repoussé sur la ligne par Jérémy Morel, défenseur central lyonnais.
Le match se termine sur ce score de 2 à 0 en faveur des Rhodaniens, pour le bonheur des supporters présents, mais avec une équipe qui peine toujours à enfoncer le clou pour faire taire tout espoir chez l’adversaire…

Fékir, l’élu lyonnais :

Il est clairement le messie de l’OL, le sauveur, celui que l’on ne veut jamais voir partir. Auteur de 10 buts TCC, il marque tous les esprits et passionne même les plus ardents critiques de l’OL. Avec un niveau tel que le sien en ce moment, nul doute que la porte des Bleus lui sera rapidement ouverte, si le sélectionneur daigne regarder les matchs correctement, évidemment.

Aouar, le crack :

Révélation de ce début de saison, Houssem Aouar prouve qu’il n’a rien à envier aux plus grands. Avec une vision du jeu claire et limpide, une technique remarquable et un sens du ballon à faire tourner les têtes, il s’impose comme la révélation lyonnaise en ce début de saison. Cependant, laissons-le grandir tranquillement : beaucoup trop de joueurs ont été les futurs Zidane et n’ont pas su résister à la pression, comme Mbappé ces derniers temps, Marvin Martin, Nolan Roux… LOL.

Mariano, le sang chaud :

Après avoir énormément progressé depuis son arrivée à l’OL, Diaz semble retomber dans ses travers. Nous avons arrêté de compter ses coups de sang, ses énervements, ses manques de lucidités sur certaines actions, Mariano voulant absolument marquer mais gâchant certaines occasions bêtement. Deuxième meilleur buteur du club cette saison, ne lui jetons pas la pierre si facilement et laissons-lui le temps de faire son effet, en espérant une prise de conscience rapide.

Sur le podium en cette fin de journée de Ligue 1, l’OL attend désormais de pied ferme Everton, jeudi soir au Parc OL, et prépare surtout son déplacement chez les mineurs du Forez pour ce tant attendu derby, qui, nous en sommes sûrs, nous tiendra en haleine durant 90 minutes.

 

Laura Capievic et Guillaume Sanchez

No comments

Cet article pourrait vous intéresser