Lyon stagne !

0

Ce week-end, l’Olympique Lyonnais affrontait, pour le compte de la 7e journée de Ligue 1, le Dijon Football Cote d’Or au Parc OL… Enfin, au Groupama Stadium, nouveau nom du stade lyonnais. Après une performance plutôt bonne contre le PSG malgré la défaite, le public lyonnais s’attendait à voir briller son équipe face à une équipe de Dijon, loin d’être favorite.

Compositions
Lyon : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Tousart, Ndombele – Traoré, Fekir (C), Aouar – Mariano

Dijon : Reynet (C) – Rosier, Djilobodji, Yambéré, Chafik – Amalfitano, Xeka, Marié, Kwon, Sliti – Jeannot

La composition d’équipe a changé côté lyonnais par rapport à la semaine précé-dente, avec notamment la titularisation du jeune Houssem Aouar, très attendu, et la mise à l’écart de Memphis Depay, très en dessous du niveau de jeu attendu de lui ces temps-ci, et de Maxwell Cornet. Le match débute sans qu’aucune des deux équipes ne flam-bent jusqu’à la 20ème minute : Aouar, 19 ans seulement, fait très bien le travail et est à l’origine du premier but. Un une-deux avec Ferland Mendy permet à Nabil Fékir d’inscrire le 1er but lyonnais. Mais à peine quelques minutes plus tard, l’arbitre accorde un penalty totalement justifié aux Dijonnais qui égalisent grâce à Sliti.

Après la pause, malgré une magnifique occasion du capitaine lyonnais, Nabil Fekir, c’est finalement Dijon qui prend l’avantage suite à une erreur de la défense rhoda-nienne. Xeka est laissé complètement seul devant le but, autant par Tete que Marcelo, et n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts, 1-2 pour Dijon. Mais Lyon ne veut pas perdre et pousse les dijonnais dans leurs retranchements. Après une accélération, Tete adresse un centre puissant pour Aouar qui marque son premier but en Ligue 1 pour sa première titularisation. Les lyonnais montrent alors leur envie de gagner le match. Quelques minutes plus tard, Ferland Mendy est accroché par Kwon dans la surface et l’arbitre siffle #penaltypourLyon ! Mariano Diaz demande alors à Nabil Fekir, tireur de penalty attitré, de le tirer : Mariano prend donc les choses en main et donne l’avantage à Lyon, sans oublier de remercier son capitaine au passage. Cependant, les choses ne sont pas gagnées pour Lyon. A l’image de ce qu’elle a montré en ce début de saison, la défense lyonnaise se montre instable, étant à l’opposé du visage qu’elle avait montré contre le PSG. Ainsi, l’international tunisien Sliti élimine trois joueurs lyonnais et obtient un coup franc, qu’il dépose sur la tête de Yambéré qui n’a plus qu’à mettre le ballon dans les cages, une nouvelle fois. Sont à noter les entrées du jeune Geubbels et de Clément Grenier, enfin appelé par Bruno Genesio après plusieurs semaines avec la réserve lyonnaise. Lyon essaiera ensuite, sans succès, de reprendre l’avantage. L’Olympique Lyonnais perd donc encore 2 points à domicile, pour la plus grande frustration des supporters lyonnais qui ne se sont pas privés de le faire savoir au capitaine, Nabil Fekir. La satisfaction de la soirée aura quand même été de voir de jeunes joueurs sur le terrain, montrer que la relève est (peut-être) assurée.

Il n’y a pas grand chose à dire sur ce match, si ce n’est l’incroyable manque de concentration de la défense lyonnaise. La question se pose de savoir comment les joueurs peuvent montrer un tel niveau d’instabilité dans le jeu. Alors, certes, il y a le cas Bruno Genesio, largement discuté et re-discuté. Peut-être que l’effectif lyonnais mériterait effectivement un entraineur de plus gros calibre. Cependant, les joueurs ne sont pas en reste et certains devraient peut être aussi se poser les bonnes questions.

Laura Capievic

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

Vous avez dit ubérisation ?

S’il y a bien un mot qui revient de plus en plus pour parler des nouveaux métiers issus d’applications fameuses, c’est bien « ubérisation ». Voici une ...