Lyon enchaine, Lille s’enfonce encore

0

L’Olympique lyonnais se déplaçait à Lille pour le compte de la 13ème journée de Ligue 1 avec la volonté d’engranger des points pour atteindre, au moins, les objectifs du président Aulas.

Les visiteurs démarrent fort ce match puisque l’ouverture du score intervient à la 3è minute. Sur une passe de Lacazette, Tolisso prolonge vers Ferri dans l’axe gauche. La défense lilloise ne suit pas et Ferri élimine Enyeama, esseulé, avant de donner le ballon au sol au second poteau à Cornet qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide. Les supporters lillois, qui ne s’attendaient pas à recevoir un coup de massue aussi tôt dans le match, sifflent leur équipe… Et cela durera presque tout le long du match.

Pendant la première période, le capitaine Maxime Gonalons, encore auteur d’un match monstrueux montrant peut-être un retour vers son meilleur niveau, et les siens ne sont que rarement, voire jamais, inquiétés par des Lillois beaucoup trop passifs. Lyon n’a, de plus, pas manqué de créativité offensive, tirant au but une dizaine de fois au terme de belles actions collectives et individuelles, dans lesquelles Lacazette, en feu, était presque toujours impliqué. D’ailleurs, cela aurait pu mener à un penalty pour Lyon suite à une main de Beria dans la surface Lilloise, pénalty sifflé par l’arbitre, qui s’est ravisé après que son assistant lui ait signalé que le ballon était sorti des limites du terrain. Or, les images semblent affirmer le contraire.

Malgré les tentatives, les Gones ne parviennent pas à creuser l’écart, avec un manque de lucidité et de précision dans la finition, notamment de la part de Cornet, auteur de plusieurs mauvais choix devant le but. Malgré l’expulsion de Sankharé en seconde période, Lyon ne parvient pas à faire le break et s’expose aux répliques. A la 78è, A.Lopes, le portier lyonnais, repousse un magnifique coup franc de son homonyme, R.Lopes, puis est sauvé par sa transversale lors d’une tentative à 30 mètres que tout le monde voyait partir dans la lucarne. Lyon s’impose donc, à 4 jours du match de Ligue des Champions contre le Dynamo Zagreb, mais n’est pas guéri. L’équipe reste fragile, notamment quand les joueurs sont en supériorité numérique. Alors que les visiteurs prennent provisoirement la 4è place du classement, les Lillois, eux, sont 18ème et pourrait même être avant-dernier dès samedi, en cas de victoire de Nancy contre Dijon, alors que le divorce semble déjà consommé entre joueurs et supporters.

Laura CAPIEVIC

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

Courir pour elles

  Connaissez vous l’association « Courir pour elles » ? Née le 30 avril 2009, dans une école du 7ème arrondissement suite aux décès successifs de mamans touchées ...