Le soulagement Griezmann

1

À la suite d’une première mi-temps très pauvre en termes de jeu, Didier Deschamps a su trouver les mots dans les vestiaires et les bons choix afin que la France, gagne in extremis (Griezmann 90′, Payet 90+6′) face à une équipe albanaise très accrocheuse. C’est dans une ambiance festive que s’est annoncée la rencontre entre les Bleus et l’Albanie. 20 000 supporters Albanais ont notamment fait le déplacement depuis Tirana, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse pour assister à ce deuxième tour du groupe A. La première mi-temps n’a pas donné lieu à spectacle, résultat d’une opposition de styles : d’une part, une équipe de France imprécise et impatiente et d’autre part, une Albanie ultra défensive. En l’absence de Griezmann et Pogba, laissés sur le banc par Deschamps, ce sont Martial et Coman qui ont été chargés de l’animation offensive, en compagnie de Giroud et Payet.

Sans effet. Martial a été remplacé par Pogba dès le retour des vestiaires. Coman a manqué de peu d’ouvrir le score pour la France (46ème), tout comme Memushaj pour l’Albanie à la 52ème, qui trouva le poteau. La suite a été à sens unique : tandis que la France collectionnait les occasions manquées d’ouvrir le score (53′, 63′, 68′, poteau de Giroud à la 70′), l’Albanie – payant son engagement physique – reculait. L’entrée de Griezmann à la place de Coman et le passage en 4-4-2 ont eu raison de la résistance albanaise, puisque Griezmann trouva l’ouverture à la 90ème minute d’une tête décroisée sur un centre d’Adil Rami. Partis à l’abordage, les joueurs de Giovanni De Biasi encaissent un deuxième but à à fin du temps additionnel, Payet étant à la conclusion d’une contre-attaque menée par Pogba et Gignac. Le premier objectif est atteint dans la douleur : la France est la première equipe de la compétition à se qualifier pour les huitièmes de finale. Elle affrontera la Suisse dimanche soir à Lille et tentera de conserver sa première place.

L’adversaire

Le plan rigoureux de Biasi a failli marcher. Bloquant les liaisons entre le milieu et l’attaque en première mi-temps, étouffant les montées latérales, les Albanais ont longtemps cru ramener le point du match nul afin de s’offrir un barrage avec la Roumanie dimanche. Au final, c’est une erreur de marquage d’Ajeti, conséquence de la fatigue accumulée, qui offre à Griezmann la balle de match à la 90ème minute. Il faudra montrer plus en attaque contre la Roumanie pour avoir une chance de passer en huitièmes de finale.

1 comment

  1. car insuracne Desoto, Texas 1 mai, 2017 at 22:05 Répondre

    Hello!! Thanks for allowing me to make a link. Why is it that no one has left a comment when you requested that they do it? I, too, love yellow. Sadly, the only yellow thing in my linked -up post are the tomatilloes that are frozen 🙂 Certainly not a pretty as your little butterfly 🙂 blessings!

Post a new comment

Cet article pourrait vous intéresser