LA JOURNÉE DES PROFESSIONS DE DROIT PUBLIC

0

Fort de son premier succès, le Groupement Associatif des Jeunes Administrativistes (GAJA) a organisé ce lundi 23 février 2015 sa deuxième journée des Professions du Droit Public. Autour de nombreux praticiens divers et variés, les étudiants au profil publiciste étaient tous conviés à cette conférence qui leur était dédiée.

C’est assez naturellement que Franck Marmoz (doyen de la faculté de Droit) a pris la parole en introduction. Ce dernier a d’abord rappelé la tradition privatiste de notre faculté de droit tout en soulignant par la suite la place grandissante du droit public faisant de Jean Moulin une université éclectique et plurielle.

Mais c’est la prise de parole de la présidente du GAJA qui donna le ton de cette conférence. Florence Sutet, étudiante en Master II Droit Public des Affaires, a mis en exergue les deux objectifs principaux de cette journée : il s’agissait en premier lieu de permettre aux étudiants publicistes d’obtenir tous les renseignements nécessaires et d’avoir des données suffisamment enrichies pour leur permettre de faire les choix de carrière qui s’imposent. Le deuxième objectif, qui est finalement le corollaire du premier, est la promotion du droit public à plus grande échelle.

C’est à l’auditorium André Malraux que les étudiants ont pu entendre l’expérience des différents intervenants, leur parcours universitaire ou encore des témoignages concrets de leur profession. Une large palette de métiers de droit public a pu être exposée : étaient notamment présents un commissaire de police, des universitaires, des magistrats administratifs ou encore une avocate.

La table ronde a été organisée autour de cinq axes, représentant chacun différents corps de profession : les métiers de l’administration, les carrières universitaires, les juristes libéraux et salariés, les métiers des juridictions administratives ainsi que les carrières juridico-politiques.

Les intervenants présents à la conférence ont pu souligner plusieurs points fondamentaux de leurs métiers que l’on résumera en trois idées.

A été tout d’abord prônée la diversité des débouchés à la suite des études de droit public. En effet, la palette qui s’offre aux étudiants est très largement variée. Bien souvent pourtant, il existe un préalable à l’exercice d’une de ces professions : les concours. Qu’il s’agisse du fameux concours d’entrée à l’Ecole Nationale de l’Administration, des concours d’attaché territorial ou encore de l’Avocature, ils sont le prérequis indispensable permettant l’exercice du métier convoité.

Le deuxième point essentiel de cette conférence a été la revalorisation de la filière, victime de stéréotypes. Les différents professionnels qui sont intervenus ont pu défendre, souvent avec fougue, la richesse et la diversité du droit public, matière au coeur de problématiques sociétales, touchant le plus grand nombre.

Enfin, cette journée des Professions a permis de mettre en lumière la fantastique capacité pour tout bon praticien en droit public d’être polyvalent. A donc été rappelée en toile de fond la nécessité pour les étudiants de ne pas se spécialiser trop rapidement et de garder la volonté d’être généraliste.

La seconde partie de cette journée était réservée à un forum grâce auquel les étudiants pouvaient directement s’adresser aux professionnels. Ce forum leur a ainsi permis de poser directement leurs questions aux intervenants.

C’est donc dans une ambiance chaleureuse que cette journée a été un franc succès. L’objectif affiché par l’association GAJA est pleinement atteint : les étudiants qui y ont participé ont pu avoir une idée très précise des différentes professions offertes par le droit public. Ces professions riches et en perpétuelle expansion n’auront de cesse d’attirer de plus en plus d’adeptes, parole de privatiste.

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

La nouvelle frontière de Space X

Mardi 6 février 2018. Début d’après-midi pour la côte Ouest, soirée pour Paris. Sur la base de lancement de Cap Canaveral en Floride, des dizaines ...