La fête sauvée par Payet

0

Longtemps malmenés par une équipe roumaine accrocheuse, les Bleus s’en sont remis à un coup de génie in extremis de Dimitri Payet (89′), venu sauver les apparences d’un match dont le contenu laisse à désirer pour les hommes de Didier Deschamps.

Le Stade de France était comble sous les coups de 21h, ou presque. Restaient en vente 500 places dont le prix prohibitif a largement dissuadé les plus passionnés. 10 000 supporters roumains sont venus garnir les tribunes de l’enceinte dionysienne. Ils auraient pu d’ailleurs très vite exulter si Lloris n’avait pas sauvé de manière spectaculaire sur sa ligne une reprise de Stancu (4′). L’entame et le premier quart d’heure sont à l’avantage des Tricolorii. Ne laissant que peu d’espaces aux Bleus à la faveur d’un pressing haut et efficace, la France ne s’est créée que trois occasions dangereuses en première période par l’intermédiaire d’Antoine Griezmann (14′, poteau, frappe déviée au ras du montant droit de Tatarusanu à la 36ème minute) et d’Olivier Giroud (45+1′).

Malgré une occasion dangereuse à nouveau pour Stancu (reprise acrobatique sur service de Stanciu à la 47′), la seconde période allait voir le réveil des coéquipiers de Blaise Matuidi. Servi depuis la droite par Payet, Giroud ouvre le score à la 57′ de la tête, profitant d’une sortie hasardeuse du portier adverse. Néanmoins, la défense française, peu à son aise ce soir, a concédé un penalty (faute d’Evra) transformé par Stancu (65′). Décevants, Griezmann et Pogba ont été remplacés par Martial et Coman qui ont apporté du sang neuf en attaque. Avant que Dimitri Payet ne sorte un missile du pied gauche à l’entrée de la surface laissant aucune chance à Tatarusanu. Payet, ou le Réunionnais qui brille à Saint-Denis.

L’adversaire

Les joueurs d’Anghel Iordanescu voulaient prouver à la face de l’Europe qu’ils n’étaient pas venus en France faire de la figuration. Test réussi malgré une défaite sur le fil. Globalement, le onze roumain a répondu au défi imposé par le trident offensif français. Par des relances propres, un pressing continu et porté vers l’avant, les Roumains ont obligé l’équipe de France à user de longs ballons pour tenter de créer le danger. Une prestation tactique cohérente.

No comments

Cet article pourrait vous intéresser