« Démocratie immature », par Jean-Philippe Zappa

0

Nous avons eu l’occasion d’accueillir Jean-Philippe Zappa pour la présentation de son livre intitulé la Démocratie immature. Au cours de la conférence il a pu développer l’idée que la démocratie est en crise mais aussi nous proposer ses solutions qu’il expose dans son livre pour tenter de remédier à ce problème.

Cette idée de titre est née de la colère d’un citoyen, il se qualifie de « spectateur engagé » selon le titre d’un de livre de Raymond Aron. Il s’aperçoit que si l’on continue de mener une telle politique nous allons droit dans le mur, nous conduisons la démocratie dans le mur. Il perçoit la démocratie comme étant malade. La démocratie est un concept important en France et qui tient à cœur aux Français. Il s’agit alors d’un des sujets les plus importants que les politiques veulent régler. Mais une véritable langue de bois s’installe alors quand on aborde le sujet de la démocratie. La France est un pays qui est très attaché à la politique, mais aujourd’hui l’on observe une véritable rupture entre les hommes politiques et les citoyens. Les Français aiment la politique mais à travers différentes études on observe qu’il y a un véritable rejet du système politique qui s’installe. D’où lors des dernières élections un fort taux d’abstention (le parti le plus fort est l’abstentionnisme car aujourd’hui quasiment ½ ne vote pas). Désormais on constate une véritable contestation du pouvoir, c’est pourquoi 40% des français sont favorables à une autre forme de démocratie ou d’un autre système que la démocratie. On va alors développer soit la démocratie poutinienne qui consiste à insister sur le domaine économique (on met l’accent sur le consommateur) mais limiter les libertés au niveau politique. Ou alors des démocraties plus participatives où l’on favorise le référendum. Mais est ce qu’il s’agit vraiment de solutions pour guérir la démocratie ?

Zappa considère qu’il existe 3 acteurs principaux à cette crise de la démocratie. Dans un premier temps il s’agit des politiques, ils sont discrédités, il y a un manque d’exemplarité et de capacité à mener un véritable débat. Le second qui participe à cette crise est qui n’est pas des moindre : les citoyens. Ils n’ont pas véritablement de recul, vont voter à l’affecte plutôt qu’à la raison, on veut d’abord développer un esprit de consommateur plutôt qu’un esprit de citoyen. Ils ne portent pas assez de réflexion sur le débat politique. Les derniers qui jouent un rôle important dans la crise de la démocratie sont les médias car ils traitent de sujets sans qu’il ne puisse y avoir réellement de débat.

Pour répondre à cette crise, il va proposer 7 solutions :

– Braver un renouvellement permanent des élus

– Rendre la représentation nationale plus représentative, radier à vis les élus condamnés dans le cadre de leur mandat

– Imposer la dignité des débats plutôt qu’un théâtre parlementaire

– Instaurer une journée de la République : cad le dernier dimanche d’aout, journée où on ouvre des espaces de débats où les citoyens pourront venir débattre sur un sujet

– Réformer le système d’inscription sur les listes électorales : donner de la solennité

– Expérimenter le vote obligatoire et reconnaître réellement le vote blanc en France.

 

Sarah Delangle

No comments

Cet article pourrait vous intéresser