À la découverte d’une association: Les Jeunes Européens

0
Jean moulin post Lyon

L’Europe entre les mains de la nouvelle génération.

21h, hôtel de Ville. Les membres de l’association les « Jeunes Européens », tous âgés de 16 à 35 ans, se sont réunis autour d’un verre. Ils sont lycéens, étudiants ou jeunes actifs, Français ou étrangers, scientifiques, littéraires, juristes ou science-poistes. Ce qui les rassemble : la volonté de participer à la construction l’Europe de demain. Car c’est bien là que réside la principale raison d’être de cette association. Se proclamant transpolitique, elle accueille tous ceux partagent cette même envie de faire connaître l’Europe aux citoyens, qui, trop souvent, ne réalisent pas tout son poids au niveau politique, économique et social. Leur action se divise en deux axes.

Le versant informatif vise principalement à sensibiliser la population au rôle de l’Europe, et, à travers diverses missions, à faire prendre conscience de la citoyenneté européenne et de l’importance de l’Europe dans la vie quotidienne. Avec des initiatives telles qu’ « Europe à l’école », l’association se tourne aussi et surtout vers un public jeune, à travers des interventions dans les établissements scolaires du primaire au lycée, ainsi que des campagnes de sensibilisation, en partenariat avec la maison de l’Europe de Lyon.

L’autre versant, plus politisé, vise à faire monter le débat de la nouvelle génération au niveau de l’Europe. En contact avec des euro-députés, l’association aspire à se faire entendre dans les plus hauts niveaux de l’édifice européen. Rattachés au Jeunes Européens Fédéralistes, c’est donc tout naturellement que l’aspiration à une Europe fédérale revient tel un leitmotiv dans le discours des membres. Pour autant, il suffit de se revendiquer europhile et prêt à redonner à l’Europe la position qui lui est due pour avoir légitiment sa place au sein des Jeunes Européens.

Si louable soit elle, l’action des Jeunes européens n’est pas orpheline à Lyon. L’association est rattachée à la Maison de l’Europe, dont les membres ne sont pas en reste quant à la question de leur activité à l’égard les jeunes. Information, formation, conseils, animations et interventions dans les centres scolaires, du primaire ou lycée ou encore dans les conseils municipaux des jeunes, ils sont de plus en plus sollicités par les enseignants. Quand on aborde les retours que peuvent avoir ce genre de manifestation, la réponse est claire : « En général les élèves sont assez réceptifs à ce que l’on essaye de leur inculquer, surtout en primaire, où ils n’ont pas encore d’idées préconçues et de préjugés. Ils sont curieux et avides d’apprendre sur une instance qu’ils ne connaissent pas vraiment. », résume la responsable du pôle animation. Si cette initiative commence à porter ses fruits, elle souligne encore une fois l’importance de la sensibilisation des jeunes au rôle de l’Europe car pour elle, « l’Europe de demain se construit en partie avec les jeunes d’aujourd’hui ».
Génération Erasmus Plus.

Si elles sont parfois méconnues, nombreuses sont les opportunités offertes par l’Europe pour les jeunes. La première, l’une des plus importantes, est Erasmus, le programme bien connu des étudiants qui permet de partir pour quelques mois étudier à l’étranger. Mais l’action de l’Europe ne s’arrête pas là. En effet, a été lancé le programme Erasmus plus, qui s’étend de 2014 et 2020, et vise à favoriser la mobilité et la coopération en Europe, et notamment avec les pays non-européens (Amérique Latine, Russie…), à soutenir l’innovation dans les organismes d’éducation et de formation et à promouvoir une utilisation transparente au niveau européen des outils de reconnaissance et de validation de compétences. Plus concrètement, Erasmus plus permet aux jeunes âgés de 13 à 30 ans de déposer des projets, que l’organisme financera, afin d’organiser des projets de mobilité, de partager des pratiques entre professionnels, de participer à la construction de l’Europe et des politiques de jeunesse. Parmi leurs nombreuses actions, ce programme donne l’accès au Service Volontaire Européen (SVE), qui permet aux jeunes de s’engager et de réaliser des missions d’intérêt général dans toute l’Europe.

Une Europe engagée pour la jeunesse.
Nombreuses sont donc les opportunités pour la nouvelle génération de découvrir l’Europe, et non forcément dans le cadre des études. Le portail européen de la jeunesse propose ainsi du volontariat (SVE), de l’apprentissage, des voyages, une ouverture à la culture et à la créativité… Tout un ensemble de propositions et d’invitations pour les étudiants, jeunes diplômés et nouveaux actifs à s’ouvrir à l’Europe.
Si opaque soit-elle aux yeux de nombre de citoyens, l’Europe se révèle être un puits intarissable d’opportunités pour les jeunes. Par-delà des clivages politiques, géographiques et culturels, l’Union Européenne, bien qu’elle ne fasse pas l’unanimité, prouve qu’elle saisit l’importance de la génération de 17-30 ans dans sa construction à venir, et lui donne pour cela divers outils culturels et éducatifs qui gagnent à être exploités pour rendre l’Europe de demain plus ouverte et plus en phase avec les aspirations des citoyens.

Conférences, débats, simulations parlementaires… Restez connectés, l’Europe et les Jeunes Européens ont encore de nombreuses choses à faire partager.

Lucie Jung

No comments

Cet article pourrait vous intéresser

Où fêter Halloween à Lyon ?

L’origine de la fête est celle d’une tradition celte. A l’époque, les Celtes ont un calendrier lunaire qui divise l’année en deux périodes (ils ne ...